FR | EN

Les objets connectés ont-ils une âme ?

Pavlok : le bracelet survolté

Vous connaissiez le bracelet qui mesure votre rythme cardiaque, celui qui compte vos pas, celui qui vous alerte quand vous avez un email… Voici le bracelet qui vous puni quand vous dépassez les bornes : une bonne décharge électrique (inoffensive) et hop, ça file droit. Les objets connectés ont-ils une âme ? En tout cas, ils n’ont pas d’état d’âmes.

Vous alliez sortir votre paquet de cigarettes ou plonger votre main dans un paquet de bonbons. Tout se passait bien, quand… ZZAP ! 250 volts dans le poignet vous rappellent votre promesse d’arrêter de fumer et de manger sain. La punition physique comme moyen de sevrage ? C’est bien la solution prônée par Pavlok, le premier bracelet connecté censé vous coacher à la dure. Oubliez l’éducation bienveillante, la méthode utilisée ici, c’est celle du conditionnement de Pavlov – d’où le nom du bracelet – qui voudrait qu’en associant gêne et comportement prohibé, vous changiez de manière réflexe.

Votre père-fouettard portatif
Avec un bracelet connecté, la surveillance est inflexible. Vous voulez réduire vos dépenses ? Connectez le bracelet à votre compte en banque. Vous avez du mal à vous lever le matin ? Optez pour la fonction « réveil électrique ». Vous ne voulez ne plus vous ronger les ongles et tentez en vain depuis 3 mois de reprendre le running ? Réjouissez-vous : Pavlok va surveiller vos pas, vos mains et vous imposer coupe-ongle et footing dominical. Mais ne dramatisons pas, Pavlok n’est pas un monstre ! D’une part, parce qu’il est le père-fouettard que vous vous choisissez. D’autre part, parce que les plus douillets peuvent le porter l’esprit tranquille : avant de vous transmettre une décharge, une vibration puis une alerte sonore vous préviendront que vous dépassez les bornes. Et vous pouvez même choisir le voltage de la décharge. Confortable !

L’objet connecté : un ami qui vous veut du bien
La mode est aujourd’hui au coaching automatisé, pour un monde plus facile et plus pratique. Cette tendance devrait d’ailleurs s’affirmer : si 8 milliards d’objets connectés parsèment nos vies actuellement, le monde en comptera 2 à 3 fois plus d’ici 3 ans. Quel avenir se dessine alors ?

Grâce au deep learning, ces objets pourront apprendre seuls et raffiner leurs méthodes. Le bracelet de demain aura accès à une quantité gigantesque d’information nous concernant. Les recoupant avec les statistiques issues du Big Data, il pourra analyser nos modes de vie et en déduire nos comportements à risques. Il connaîtra également en temps réel les arguments les plus efficaces pour nous convaincre, pour notre plus grand bien, évidemment : être en meilleure santé, plus efficace et de meilleure humeur… Autant de promesses tentantes, mais qui peuvent aussi faire peur. Le futur s’annonce-t-il déjà comme un meilleur des mondes dicté par des bracelets manipulateurs ? Faut-il déléguer nos gestes quotidiens à des objets dénués de morale et d’empathie ?

Quand le bracelet sera pris de remords
Des penseurs s’interrogent ainsi sur la place à donner aux Intelligences Artificielles dans notre quotidien. Stephen Hawking appelle ainsi à un moratoire pour limiter dès à présent leurs applications, de peur que l’humanité ne soit rapidement dépassée (et dominée) par sa création. D’autres sont nettement moins alarmistes, à l’instar de Raymond Kurzweil, futurologue star de Google. Ce dernier pense que l’on ne peut stopper ce progrès et que les capacités des robots, alliées à notre libre-arbitre, ouvrent un avenir incroyable à l’humanité.

On peut également imaginer qu’un des progrès des objets connectés sera de développer une capacité de remords et de doutes. De la complexité toujours plus aboutie de l’Intelligence Artificielle naîtra peut-être des machines sensibles, comme nous, préférant parfois l’humour aux remontrances. À quand des bracelets comprenant notre besoin de parfois tremper la cuillère dans le pot de miel ? Espérons au moins que nous pourrons toujours nous déconnecter sans être puni d’une décharge électrique.

Fichier 1

Thanks to rotate your device.