FR | EN

2015
Révolution dans le commerce

Avec Ben Gilchriest,
Responsable de l'innovation digitale pour la ligne Digital Services de Capgemini

Regarder la vidéo Lire l'histoire

Révolution dans le commerce !

Un sac connecté capable d'enregistrer automatiquement les achats et de les payer sans passer par la caisse : en 2015, Capgemini contribue à révolutionner le commerce de détail. Est-ce la fin programmée des files d’attente aux caisses des magasins ? Peut-être bien, car l’expérience client ressort gagnante !

Sortie shopping avec Hélène

Ce jour-là, Hélène est pressée. Arrivée dans son magasin préféré, elle prend un connected bag, et le connecte à son téléphone portable. Au fil des rayons, elle y dépose les vêtements et accessoires qu’elle souhaite acquérir. Tous sont connectés et les informations d’achat s’affichent automatiquement sur le mobile d’Hélène. Ces informations sont également disponibles sur la tablette numérique que possède le conseiller clientèle du magasin. Ce dernier connaît donc en temps réel l’état de ses stocks tout en identifiant ses meilleurs clients, les produits les plus demandés ou encore l’efficacité des promotions en cours.

Le moment est maintenant venu pour Hélène de régler ses achats. Un simple clic sur l’application installée sur son mobile lui suffit. Depuis son entrée dans le magasin, il ne lui a fallu que quelques minutes pour faire ses courses. Le parcours client est devenu totalement fluide, y compris aux heures de pointe.

30 %
Le pourcentage de clients qui abandonnent leurs achats et quittent le magasin si la queue aux caisses dépasse 2 mn.

Ben Gilchriest
Responsable de l'innovation digitale pour la ligne Digital Services de Capgemini

Le meilleur du e-commerce dans un « vrai » magasin

L’expérience vécue par Hélène est encore rare, mais elle sera bientôt une habitude pour toutes les enseignes, transformant en profondeur le commerce de détail. Les origines de cette révolution remontent à 2015 lorsque Capgemini et Twyst, une jeune start-up américaine s’associent pour créer un sac connecté.

« Une chaîne américaine d’un peu moins de 250 magasins voulait marier les avantages de l’e-commerce, à commencer par la rapidité des transactions,  avec ceux d’un magasin réel où il est possible de voir, de toucher et d’essayer les produits », se rappelle Ben Gilchriest, responsable « innovation digitale » chez Capgemini. « Son objectif premier était d’en finir avec les queues interminables aux caisses qui décourageaient un grand nombre de ses clients. Créer un pont entre ces deux types de commerces supposait de développer une application pour téléphone mobile  téléchargeable par le consommateur et une autre application, destinée spécifiquement aux conseillers clientèle et aux vendeurs en magasin. Plusieurs tentatives avaient eu lieu depuis le début des années 2000 mais aucune n’avait abouti. La technologie n’était pas encore tout à fait au point », se rappelle-t-il.

« 
Le connected bag n’est pas encore disponible partout, mais il est le signe du glissement de pans entiers de l’économie vers les nouvelles technologies fondées sur l’intelligence artificielle et l’analyse avancée de données
 »Ben Gilchriest

Une technologie à inventer

Capgemini et Twyst doivent donc tout inventer. Pendant que Twyst se charge de la puce et du hardware, Capgemini met au point les applications destinées au téléphone mobile et à la tablette du gestionnaire de magasin. Ces applications utilisent tous des outils numériques d’analyse et de traitement des données et font largement appel aux possibilités du Cloud.

39 milliards
Le nombre d’heures cumulées passées chaque année dans le monde à faire la queue dans les magasins.

Les défis sont tout de même nombreux. « Il fallait faire tenir dans une application toutes les potentialités de l’e-commerce, notamment la diversité de l’offre, la sécurité de paiement et la mémoire des transactions effectuées dans le passé par un même client », poursuit Ben Gilchriest. L’application destinée aux conseillers clientèles est, elle aussi, d’une importance critique. À la clé notamment, la possibilité de réagir plus vite pour permettre un réassort, un stock de produits gérés de manière plus fine et des offres ciblées pour les clients les plus fidèles.

Peaufiné tout au long de l’année 2015 par les deux partenaires, le connected bag est officiellement présenté en 2016. « Il s’agit pour l’instant d’un prototype testé par une chaîne de magasin. Mais les avantages de cette technologie sur le parcours client sont tels qu’elle est appelée à se développer dans un futur proche », conclut Ben Gilchriest.

« La technologie du sac connecté ne se limite pas au commerce de détail. Elle  peut trouver des applications industrielles, par exemple pour suivre des travaux de maintenance ou de réparation, le suivi de matériel... » Ben Gilchriest
Fichier 1

Thanks to rotate your device.