FR | EN

1998
General Motors : un projet d’ampleur mondiale

Avec Mike Boruszok,
À l'époque Directeur du compte General Motors chez Capgemini

Lire l'histoire

General Motors : un projet d’ampleur mondiale

En 2006, après 8 ans de collaboration avec General Motors, Capgemini remporte ce qui est alors l’un des plus grands projets mondiaux d’infogérance. Le Groupe accompagne ainsi le constructeur automobile dans la transformation de ses systèmes d’information à l’échelle mondiale. Un enjeu essentiel pour le numéro un mondial du secteur.

42
Pays impliqués lors de la première mission de 1998

1998 : un grand contrat multinational

Janvier 1998 : Capgemini signe un contrat avec General Motors, leader mondial du secteur automobile, basé à Détroit, pour développer et installer de nouveaux systèmes client/serveur destinés à tous les aspects de l’activité de General Motors, de la conception des véhicules à leur distribution en passant par les finances, le marketing et les achats. Le but était d’accélérer et optimiser les communications entre les différents programmes du fabricant automobile. En d’autres mots, Capgemini avait pour mission de booster la productivité de l’ensemble du réseau informatique de General Motors.

Ce fut un grand honneur pour l’entreprise de services informatiques que d’inaugurer cette nouvelle relation commerciale et de signer le premier grand contrat multinational de son histoire. C’était aussi la première fois que le Groupe était sélectionné pour aider l’un de ses clients dans plusieurs pays et sur tous les continents.  

 2006 : Le « contrat du siècle » !

« Capgemini représente pour General Motors un vrai partenaire stratégique du fait de sa présence mondiale et de ses expertises sectorielles et technologiques pointues » : en janvier 2006, le géant américain de l’automobile basé à Detroit et par ailleurs numéro un mondial de son secteur, annonce avoir retenu Capgemini comme partenaire stratégique pour l’aider à transformer ses systèmes d’information. Il s’agit alors de l’un des plus grands projets mondiaux d’infogérance, « le contrat du siècle », affirment même certains journaux…

327 000
Le nombre de salariés de GM en 2006

Le contrat de 2006 porte en effet sur l’ensemble des applications du constructeur automobile à l’échelle mondiale. « Nous avions soumissionné pour 6 lots et nous les avons tous remportés ! 100% de réussite, ce n’est en soit pas banal », s’enthousiasme encore Mike Boruszok, l’un des quatre directeurs en charge du contrat.

9 millions
Le nombre de véhicules vendus dans le monde par General Motors en 2006

Des enjeux stratégiques majeurs

La mission que confie GM à Capgemini est ambitieuse : aider les services informatiques du constructeur à intégrer et gérer ses applications dans le domaine de la planification stratégique, des achats et de la chaîne logistique,  de la vente et du marketing et enfin du support aux concessionnaires et aux agents. Pour le constructeur, qui connaît alors des difficultés financières importantes, l’enjeu est essentiel.

« Il s’agissait d’élaborer des processus standardisés pour la gestion des applications du groupe à l’échelle mondiale. Nous devions proposer de nouvelles solutions en matière de planification stratégique, de gestion des données, de conception de systèmes, de génie logiciel ou bien encore de gestion de programme. L’un des objectifs était de réduire le nombre d’applications utilisées par GM à l’échelle mondiale, ce qui avait un impact financiers très important  », poursuit Mike Boruszok.

93 dans 30 pays
Le nombre de sites industriels GM dans le monde en 2006

Mais le rôle de Capgemini ne s’arrête pas là. À GM, la SSII doit également proposer des outils innovants susceptibles d’avoir un fort impact sur son développement, notamment commercial. « C’était très excitant car il fallait s’interroger sur les attentes des clients et la meilleure façon d’y répondre. L’innovation devait être technologique mais aussi opérationnelle et créatrice de valeur en terme de business », souligne Mike Boruszo. C’est ainsi que Capgemini développe pour le compte de GM une application pour smartphone dédiée à tous les propriétaires d’un véhicule construit par l’entreprise. Une nouveauté alors, outre-Atlantique.

« 
Capgemini a accompagné dans le temps les différentes étapes de la transformation informatique de General Motors et l’a aidé à atteindre un niveau d’excellence indispensable pour son développement.
 »Michael Boruszok

Un partenariat inscrit dans le temps

À l’aube des années 2010, Capgemini a réalisé l’essentiel des objectifs qui lui avaient été assigné. « La gestion des applications de GM avait connu de profonds changements. En matière d’innovation, nous avions conçu et déployé sur tous les sites industriels du groupe l’un des tout premiers systèmes SharePoint du monde : il permettait de stocker, consulter et partager des informations de manière sécurisée à partir de n’importe quel appareil », conclut  Mike Boruszo.

La fin de la collaboration entre Capgemini et General Motors ? Loin s’en faut ! En juillet 2010, Capgemini est reconduit pour la fourniture de services d’infogérance applicative à la division « Vente et Marketing » et au réseau de concessionnaires. Entre les deux groupes, l’heure est plus que jamais à la confiance !  

Découvrez la dernière étude Capgemini sur le secteur de l’automobile : Cars Online 2017

Poursuivez la conversation avec nos experts
Fichier 1

Thanks to rotate your device.